ACCUEIL

 

L’être humain m’a toujours fascinée et intéressée. Si dans le passé, je voulais faire des études de médecine, les conseils « avisés » m’ont amenée sur le chemin d’études en marketing et commerce international. Suite à cela, mes expériences professionnelles émaillées de missions diverses ont enrichi mon panel de compétences administratives, bancaires, commerciales et mercatiques –avec toujours cette sensation de carence en arrière-plan ; de quelque chose de non abouti. Les bilans de compétences se concluaient toujours sur la même note : reconversion possible en médecine ou en archéologie ! Et pourtant, j’écartais ces possibilités, ayant cette certitude que la reprise d’études était incompatible avec ma vie.

Un travail de développement personnel à l’aide de différents outils (dont la réflexologie), l’envie de travailler en adéquation avec mes valeurs, mon savoir-faire, mon savoir-être, mon empathie, m’ont naturellement amenée à changer d’orientation professionnelle.

Si la réflexologie est d’une grande richesse en ce qui concerne ses caractéristiques (la relation humaine, l’adaptation constante, l’accompagnement, le bien-être, le mieux-être, l’écoute, la santé…) elle permet aussi de créer ou de renforcer un lien de confiance entre le réflexologue et le client, entre le réflexologue et les différents partenaires. Pour ces diverses raisons, la reconversion en réflexologie m’a semblée être un juste compromis entre mes rêves d’enfant et l’apprentissage/l’appropriation d’une discipline demandant un cadre professionnel précis et structuré, orienté dans le domaine du bien-être et de la gestion du stress.

Toutefois, cette méthode d’accompagnement est encore méconnue ou mal connue en France, et insuffisamment considérée. Tant que le titre n’est pas protégé, cela dessert certes la profession mais surtout le particulier qui peut entamer un suivi « non sérieux ». C’est pourquoi la reconnaissance de la réflexologie via la certification l’assoira en tant que métier, rassurera aussi bien les particuliers que les professionnels auprès de qui nous travaillons ou pourrions travailler ; et créera ou renforcera le lien de confiance nécessaire pour une optimisation de résultat.

Ce titre, Réflexologue RNCP, est une Certification professionnelle de Réflexologue, Enregistrée au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles – RNCP, Niveau II (Fr) / Niveau 6 (Eu), Code NSF 330t. Par Arrêté du 17/07/2015, Publié au JO du 25/07/2015*.

Grâce à cette certification, nous validons un savoir-faire ; nous pouvons continuer à parler et « acter » un langage spécifique, précis, cadré, orienté dans le domaine de la gestion du stress par la réflexologie et les techniques réflexes. Grâce à cette certification, nous légitimons un métier ! Grâce à cette certification, nous pouvons rassurer le client et les partenaires éventuels de notre sérieux, et être confortés en ayant entrepris cette démarche dans le but de la voir aboutir et de continuer de progresser.

Je suis une réflexologue certifiée RNCP, fière d’avoir sauté le pas malgré les peurs d’ouvrir un nouveau chapitre dans ma vie professionnelle, qui est aussi liée avec ma vie personnelle. Chaque séance est une aventure, en quelque sorte, puisque l’état de la personne qui vient me voir se déploie/fluctue au fur et à mesure que mes doigts lancent l’impulsion dans le corps, qui l’intègre ; et en fonction de son propre curseur de sensibilité. Le protocole de base -lors duquel tout le corps est passé en revue en touchant l’ensemble des deux pieds (lors d’une séance de réflexologie plantaire)- n’est pas négociable. Le corps livre ses secrets lorsque chaque articulation, chaque organe, chaque fonction sont scrutés. Mes soins suivent une même logique selon un toucher et une attention justes.

 

 

 

 

 

 

 

Caroline PINAULT
Réflexologue Titre RNCP
(Certification professionnelle reconnue par l’Etat – Niveau II)
06.72.74.61.67

 

*http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/visualisationFiche?format=fr&fiche=23816